6 décembre 2015

Le projet

InsertionPour des bénéficiaires qui souhaitent s’insérer

Les bénéficiaires se situent à 2 niveaux :

1) Personnes en difficulté, susceptibles de bénéficier d’un contrat aidé.

Nous veillons à choisir comme bénéficiaires en priorité des personnes ayant montré leur volonté de s’insérer, et qui sont bien sûr en capacité de le faire. Cela nécessite de travailler en partenariat avec les organismes qui sont en contact avec les personnes concernées, notamment le réseau des travailleurs sociaux.

Organismes identifiés : Mission Locale d’Insertion, CCAS, PLIE, STEFI, …et d’autres encore

2) Personnes nécessitant un logement social.

L’écueil de l’assistanat doit être évité. Les bénéficiaires prioritaires sont donc :

  • les personnes fragiles : personnes âgées à faible revenu, personnes handicapées, … qui sont en capacité de vivre dans un logement traditionnel.
  • des personnes actives ou qui ont démontré leur capacité et leur volonté de s’insérer dans la vie active.

Notre méthode

  • Acquérir des logements insalubres et/ou en mauvais état.
  • Insérer des personnes en difficulté grâce au travail de réhabilitation des logements acquis.
  • Louer à des tarifs sociaux les logements ainsi réhabilités. Toutefois, certains logements pourraient être revendus afin de se doter de moyens financiers nécessaires à notre activité.
  • Favoriser la poursuite de la réinsertion des personnes après leur contrat d’insertion.

Modèle économique

Ressources humaines

Pour ses débuts, l’association fait appel essentiellement au bénévolat : pour les opérations d’acquisition, la préparation et l’encadrement des chantiers de réhabilitation, la gestion des locations. L’association peut déjà compter sur une quinzaine de bénévoles. Cette base pourra être élargie, notamment pour les fonctions techniques : diagnostic des biens à acquérir, encadrement des chantiers, … Rejoignez-nous !

La location des logements réhabilités pourra être déléguée éventuellement à un tiers, si un partenaire de qualité est identifié localement.

Pour la réalisation des travaux, nous avons un panel de solutions, qui peuvent être utilisées sur une même opération, en fonction des corps de métier :

  • faire appel à des entrepreneurs en introduisant une clause d’insertion.
  • faire appel à un prestataire spécialisé comme STEFI ;
  • passer directement par des contrats aidés (pour des périodes de travail de minimum 6 mois) ;
  • l’auto-réhabilitation, par les locataires du logement, ou plus généralement de l’immeuble.

Les travaux d’entretien des logements en phase de location pourront également être réalisés avec des personnes en contrat d’insertion.

Acquisition et réhabilitation

Pour constituer un apport de l’ordre de 10 à 30%, l’association fait appel à :

  • des donateurs : réseau local, crowdfunding, … avec pourfenetre_degradee_1 les personnes concernées une réduction d’impôt de 66%, notre association étant d’intérêt général.
  • des investisseurs : possibilité d’acquisition via des SCI où l’association sera majoritaire. Les investisseurs auront alors la possibilité d’investir directement dans la SCI ou via des montages plus élaborés, tel que les proposent les plates-formes en ligne de financement participatif spécialisées dans l’immobilier.

La partie principale des coûts d’acquisition et de réhabilitation est financée par de l’emprunt bancaire et par les subventions (aides à la pierre et autres)

Pour faciliter les opérations de réhabilitation, nous faisons l’acquisition en priorité d’immeubles entiers. Un bien à acquérir est sélectionné après un diagnostic précis et une évaluation détaillée des travaux nécessaires, ces études étant réalisées avec l’aide de professionnels expérimentés.

Logistique

Dans un premier temps, le café associatif Iasnaïa Poliana, à Béziers, nous permet de tenir des réunions.

Les premiers biens acquis sont l’opportunité de disposer de locaux pour le stockage de matériaux et matériels, voire ultérieurement de bureaux.

Dès le démarrage des travaux de réhabilitation, l’association devra disposer de matériel qui pourra être utiliser pour plusieurs opérations.

L’association devra également disposer d’une trésorerie correspondant à son besoin en fond de roulement (BFR) : décalages éventuels entre des paiement et l’encaissement d’aides ou de prêts, vacance dans la location des logements, …

Pour financer les différents besoins qui ne sont pas liés spécifiquement aux opérations immobilières, nous faisons appel aux dons et subventions, apport avec reprise, ou encore aux prêts via le financement participatif (“crowdlending”).

La valeur social et environnementale du projet

Ce projet apporte de nombreux bénéfices à la ville de Béziers, aux futurs locataires et à tous les acteurs qui y sont associés :

  • des personnes qui trouvent là un tremplin à l’insertion sociale
  • des aides d’Etat (emploi, réhabilitation) et des financements (dons, emprunts) drainés et injectés dans l’économie de la ville
  • une ville plus belle et plus saine, avec des logements rénovés
  • un plus pour l’environnement, avec des logements mieux isolés
  • des économies de chauffage réinjectées dans l’économie locale

Etat d’avancement

ganttLe projet a été lancé à la mi 2015. Lors du semestre qui a suivi, nous avons pu :

  • constituer l’équipe de départ
  • préciser les contours du projet
  • prendre connaissance du contexte économique, administratif et juridique
  • rencontrer des partenaires : autres associations, Préfecture, collectivités locales, …

L’association a été créée officiellement en janvier 2016.

Le projet reçoit une aide active de Madame Laurence TAMIC, Déléguée du Préfet pour les Quartiers Faubourg et Centre Ville de Béziers, notamment pour la mise en relation avec les les partenaires potentiels du projet. Une réunion a ainsi été organisée le 8 janvier 2016 pour présenter le projet aux services du Conseil Départemental de l’Hérault, de la Communauté d’Agglomération Béziers Méditerranée et de la ville de Béziers.

Actions  2016 :

  • Rencontre des collectivités locales et autres partenaires pour les volets Insertion par l’Activité Economique (IAE) et Logement
  • Rencontre de partenaires financiers : Crédit Coopératif/Nef, AIRDIE, banques traditionnelles
  • Etude de la fiscalité applicable au projet
  • Lancement d’une campagne de financement classique et participatif report 2017
  • Recherche d’un premier bien à acquérir

Le lancement d’une première opération d’acquisition-réhabilitation est prévue au 2nd semestre 2017 pour une entrée dans les lieux 2018.

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email